TACET-Website - français

Deutsch | English | Francais


Tube Only

Jubi

Le 2 avril 1989, le label TACET était fondé à Stuttgart.

Pour fêter ce grand jubilé, nous avons eu de nombreuses idées.

Après avoir adopté le support Blu-ray, qui est d’ores et déjà un succès, contenant des enregistrements stéréo et en TACET Real Surround Sound de haute résolution, nous allons publier un grand nombre d’enregistrements sur ce support. Nous poursuivons également nos sorties sur disques vinyle, après nos LP « Play Backwards » de l’an dernier. Trois CD interprétés par Evgeni Koroliov sont prévus (Schubert, Stravinsky, Beethoven). Tout au long de l’année, le Quatuor Auryn, accompagné de Nobuko Imai, enregistrera l’intégrale des Quintettes à cordes de Mozart. Et voici quelques jours à peine, Christoph Ullrich s’est lancé dans un projet complètement fou : enregistrer l’intégrale des 555 sonates pour piano de Domenico Scarlatti. Le Nederlands Philharmonisch Orkest joue les symphonies de Gounod. Et Wojchiech Rajski nous fera le plus beau cadeau d’anniversaire cet été, en compagnie de sa Philharmonie de Chambre polonaise : il achèvera le premier cycle des symphonies de Beethoven en TACET Real Surround Sound. Jamais encore un enregistrement ne nous avait autant demandé par nos clients, année après année, avec autant d’insistance, que cette Neuvième Symphonie. Et ce n’est certainement pas tout…

Une date très importante, pour vous comme pour nous : le High End Show, qui se tiendra à Munich du 15 au 18 mai 2014. Nous y occuperons un plus grand stand que d’habitude, afin de présenter nos enregistrements avec la meilleure qualité possible. Cette fois, d’une façon différente par rapport à d’habitude – sous forme de « concerts » de nos différents enregistrements. Nous offrons la musique avec une qualité sonore que de nombreuses personnes ne connaissent pas du tout. Tout le monde devrait ainsi se rendre compte à quel point nos productions constituent des expériences intenses. Certains découvriront même des détails de la partition imperceptibles lors des concerts.

Pour rendre justice à la musique, nous adopterons un programme fixe. Thomas Gluck viendra de Suède pour être notre modérateur, je l’aiderai, des amis et des artistes importants viendront nous rendre visite, mais par dessus tout, c’est la musique qui aura la priorité, avec de longs passages, plus encore que d’habitude. Des mouvements entiers, voire des œuvres dans leur intégralité. Comme je l’ai déjà dit, un véritable programme de concert.
Nous espérons que vous viendrez nous rendre visite !



Une série d'affiches en téléchargement :

Nous venons de terminer une nouvelle série d'affiches pour commémorer le 25è anniversaire de TACET. Au nombre de cinq, elles sont consacrées à des aspects spécifiques de notre approche et de notre travail, qui nous ont permis de créer au fil des années une image immédiatement identifiable : esprit d'innovation, accueil des artistes, spécificité sonore, amour de la musique et fidélité à une ligne de conduite. Si vous désirez décorer vos murs avec une affiche TACET, les fichiers sont prêts à imprimer !

TACET 25 Years of Innovations " 25 Years of Innovations "

Un exemple d'innovation ? Notre référence n°1, "Premiere - We're Going to the Concert", le premier jeu musical sur CD ! Ce jeu très plaisant est basé sur un des apports les plus marquants du support CD : l'accès direct à un morceau via un pavé numérique, une vraie nouveauté aux débuts du Compact Disc… Avec un disque vinyle, il aurait été très fastidieux de chercher la bonne plage, et avec une cassette, de savoir quand arrêter le bobinage rapide. Bref, c'était impraticable. Sur un lecteur de CD, il suffit d'entrer " 25 ", et deux secondes plus tard, le 25è morceau du disque commence.
Vous pouvez aussi commander le disque vinyle n°207, le " Boléro à l'envers ". Notre meilleure vente LP de l'an dernier ! Mais attention : placez la tête de lecture à l'intérieur du disque, pas à l'extérieur ! Le son est bien meilleur, la qualité restant constance au fil du crescendo. Depuis, beaucoup de clients nous ont demandé pourquoi ce sens de rotation n'a pas été choisi en standard sur le disque vinyle…
Ces deux exemples peuvent sembler anecdotiques, mais ils sont sans équivalent sur le marché du disque, et symbolisent l'esprit d'innovation qui anime en permanence notre label. On peut aussi évoquer le concept de TACET Real Surround Sound, créé voici 14ans, qui, j'en suis convaincu, influencera le secteur musical à long terme, si ce n'est pas déjà le cas aujourd'hui. Et cette année anniversaire réserve encore de nombreuses surprises...

 

 

TACET 25 Years Home for Artists 25 ans : Les artistes sont comme chez eux

Chez TACET, on s'occupe si bien des artistes qu'ils ne veulent plus aller ailleurs ! Les enregistrements TACET restent au catalogue pendant des années, voire des dizaines d'années. Nos artistes ne connaissent jamais la déception ressentie lorsqu'un de leurs disques, réalisés avec tout leur cœur, toute leur âme, disparaît soudain du marché. C'est pourquoi, chez nous, le Quatuor Auryn est présent sur 58 disques différents, Evgeni Koroliov sur 16, ainsi que tout ce qu'a enregistré le Trio Abegg, et aussi Erika Haase (disparue en 2013), Hartmut Lindemann, le Trio Gaede et quelques autres artistes encore.
Les musiciens aiment la qualité naturelle des timbres sur les enregistrements. Un de mes collègues m'a demandé un jour : " Mais comment obtiens-tu ces timbres ? ". Les microphones à lampes y sont sans doute pour quelque chose, mais surtout les musiciens ! Et les autres aspects : le budget que certains labels consacreraient à l'enregistrement entier, TACET le dépense juste pour le piano à queue.
Le choix des morceaux enregistrés s'effectue par consentement mutuel, en partenariat. La décision de choisir tel ou tel artiste vient en premier, le programme ensuite. Les idées des musiciens se retrouvent souvent dans le catalogue. Ils ont souvent tiré leurs propres idées ou stimuli de l'extérieur, mais tout se fait en accord complet, et avec enthousiasme. Ce n'est qu'ainsi qu'on peut aller au bout de projets à long terme comme l'édition de l'intégrale des quatuors à corde de Haydn, des symphonies de Beethoven ou même de l'intégrale des sonates de Scarlatti.
La conception artistique de la pochette, la mise en page aérée des livrets, les textes de présentation intéressants et subtils, leur traduction effectuée par des musiciens dans chaque langue, et bien d'autres aspects contribuent à la satisfaction des artistes.
Rien d'étonnant à ce que chez TACET, les artistes se sentent comme chez eux !

Traduction française : Franck Ernould - nos plus sincères remerciements

 

TACET 25 Years of Sound.pdf 25 Ans de Sons

Son 1 - Stewart Eaton s'est vu confier en prêt un nouvel alto, de grande valeur. Le Quatuor Auryn répète alors un morceau, et il joue l'instrument pour la première fois. Les autres n'en croient pas leurs oreilles. Mais qu'est-ce que c'est que ça ? Ils ont peine à reconnaître leur propre altiste ! Et d'un coup, eux aussi s'entendent différemment. Ils en oublient presque de continuer à jouer. Et bientôt, ils sonnent tous différemment, même si rien n'a changé en ce qui concerne leur propre instrument.

Son 2 - Evgeni Koroliov enregistre un morceau de Bach. Il pourrait le jouer dix fois sans faute. Mais il n'est pas satisfait. Il cherche un autre son. "Tu peux éteindre tes machines - je dois faire un peu de nettoyage." Il ne joue que quelques notes, une à une, en les sculptant. Puis il joue tout le morceau pour l'enregistrement, encore et encore, trouvant à chaque fois un petit peu plus de ce qu'il cherche. Il suffirait d'un peu moins de pression pour que le morceau ne sonne plus du tout. C'est comme ça. Un son fragile, à la frontière du néant.

Son 3 - Le bruit de fond d'un vieux microphone à lampe est différent de celui d'un microphone moderne à transistors. Il est un peu plus prononcé, et un peu plus irrégulier. Parfois, la lampe est trop vieille, ou est dans un mauvais jour. Elle peut "grésiller", ou "saturer". Si les choses vont vraiment trop mal, il faut remplacer la lampe ; s'il n'en existe plus de neuve, c'est tout le microphone qu'il faut remplacer. Mais si ces défauts restent sous le seuil subjectif d'audition, alors j'apprécie ce son un peu instable et vivant, qui ne dérange en rien la musique, l'enrichissant même. Je pense alors à la trame de la toile du peintre, elle aussi visible, mais n'ayant apparemment rien à voir avec ce qu'il peint.

Il est impossible de déterminer lequel de ces composants - l'instrument, le jeu, la transmission - exerce telle ou telle influence. Il y en a d'autres, l'espace acoustique par exemple. Et c'est bien l'ensemble de ces composants, dans toute sa globalité, qui constitue ce que recherchent avec passion tous les participants de tous les disques publiés sur le label TACET. Depuis 25 ans.

 

TACET 25 Years Lost in Music Lost in Music for 25 Years

25 ans, c'est :

14 Blu-ray
21 SACD
26 vinyles
35 DVD-Audio
235 CD
244 artistes
318 compositeurs
1693 oeuvres
5485 plages
400 heures de musique
50 000 mesures
20 millions de notes
200 milliards de samples
4000000000000 bits (soit 500 Go de données audio)

tout cela sans s'ennuyer une seconde, dans tout le catalogue TACET.

 

 

TACET 25 Years of TACET

Les 25 ans de TACET

Il y a 25 ans, il suffisait de publier un CD d'un artiste connu, sur le programme musical de son choix, et le succès commercial était garanti. Aujourd'hui, on pourrait dire, en paraphrasant Karl Valentin (un cabarettiste bavarois du début du XXè siècle), que tout a déjà été enregistré, mais pas par tout le monde. Pour " capter " un artiste A jouant un programme B dans une salle C en assurant un son reconnaissable, un téléphone portable suffit de nos jours. Pourquoi payer pour cela ? Si l'artiste est connu et a quelque chose de personnel à dire, alors un concert semble toujours plus gratifiant.

La situation est similaire dans le domaine de la photographie. Autrefois, une photo revenait cher. Aujourd'hui, même un appareil photo numérique donne des images d'une remarquable précision. Si on veut quelque chose de spécial, on ne prend plus de clichés. C'est la mise en scène et la présentation des photos qui fait la différence. On s'en rend compte dans l'argent et le soin apportés aux photos de mariage. Ma femme et moi en avons une. Sans jambes.

En tant que Tonmeister, je n'ai jamais pu accepter que " le disque " ne soit traité que comme piètre substitut du concert. J'ai toujours essayé de le considérer comme support artistique à part entière. Aujourd'hui plus que jamais, il est important de présenter les œuvres et les interprétations d'une façon particulière mais utile, d'une façon impossible en concert. Il est important de soutenir l'artiste, de le pousser, de lui montrer les différences entre un concert et un disque, et de l'accompagner dans une chasse aux trésors aventureuse, au-delà de la salle de concert. Des enregistrements inhabituels et bien pensés sont toujours intéressants.

C'est ainsi que nous désirons continuer dans les années à venir.

 


Retourner | Imprimer | Vers le haut   Vous êtes ici: Home | TACET