Panier
(0 Articles)

 

Le Trio Abegg s′exprime avec la maturité que confère plus de 30 ans de travail en commun. Les voici, dans un souci d′authenticité toujours croissant, interprétant ce qui pourrait bien être le premier opus en trio de Brahms, aux côtés de son dernier et superbe Trio avec clarinette. Martin Spangenberg joue donc sur une clarinette qui ressemble de près à l′instrument dont se servait Richard Mühlfeld, le clarinettiste qui inspira à Brahms plusieurs des plus belles pages du répertoire romantique, dont le Quintette op. 115 et les Sonates op. 120. En sa compagnie, le Trio Abegg interprète le Trio op. 114 avec le sérieux rythmique et le lyrisme contrôlé que l′on avait pu apprécier dans leurs enregistrements précédents, rendant pourtant une lecture passionnée de l′Allegro final. Dans l′oeuvre op. posthume, toutefois, ils se laissent aller à un épanchement joyeux et plein d′espérance, affichant avec une maîtrise et une palette de couleurs admirables sur ces instruments anciens. itb

<< retourner